skip to Main Content
1 866 APPELLE (1 866 277-3553), ligne provinciale en prévention du suicide 24 / 7
AGIR EN PRÉVENTION DU SUICIDE POUR SAUVER DES VIES

Québec, le 3 février 2021 – Dans le cadre de la 31e édition de la Semaine nationale de prévention du suicide, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) en collaboration avec l’Association québécoise de prévention du suicide et le Bureau du coroner a dévoilé les plus récentes données, soit celles de 2018,  concernant les décès par suicide au Québec.

Malgré la légère diminution du taux de mortalité par suicide, le RCPSQ croit qu’il faut demeurer très vigilant puisque celui-ci demeure tout de même important. Voilà pourquoi nous réitérons notre soutien inconditionnel au déploiement d’une Stratégie nationale en prévention du suicide afin que nous puissions travailler ensemble à la mise en place des meilleures pratiques en prévention du suicide.

En effet, nos efforts doivent être maintenus sur tous les fronts et particulièrement en ce qui concerne les jeunes, les communautés du Nunavik et celles de Premières Nations du Québec.

Au regard des jeunes, les hausses du taux d’hospitalisation pour tentative de suicide chez les adolescents de 15 à 19 ans soulèvent l’inquiétude du RCPSQ. Et ce, d’autant plus quand on prend en considération que la présence de tentatives antérieures augmente par 10 le risque de décès par suicide.

C’est pourquoi la présidente du RCPSQ, Mme Lynda Poirier, souhaite rappeler quelques-unes des recommandations mises de l’avant lors du Forum sur la santé mentale des jeunes tenu en mai 2019.

« Nous croyons que les recommandations présentées lors du Forum sur la santé mentale des jeunes demeurent toujours pertinentes et que leur actualisation pourrait contribuer significativement à la prévention du suicide chez les jeunes.

  • Agir en amont pour améliorer la santé mentale des jeunes;
  • Accentuer la recherche sur les jeunes, la santé mentale et le suicide;
  • Favoriser le repérage et le traitement précoce des troubles mentaux chez les enfants et les adolescents, principalement ceux dont les antécédents familiaux comportent une histoire suicidaire;
  • Développer des pratiques d’intervention sur le Web arrimées à la structure déjà en place au Québec;
  • Soutenir les mesures de postvention pour les jeunes endeuillés (enfants et adolescents);
  • Soutenir l’accès à la formation en prévention du suicide pour les intervenants œuvrant auprès de la clientèle jeunesse;
  • Soutenir la diffusion d’ateliers d’information et de sensibilisation auprès de la clientèle jeunesse. »

Au regard des communautés du Nunavik et de celles des Premières Nations au Québec, nous croyons, tout comme l’INSPQ, qu’il est essentiel d’appuyer ces communautés dans l’établissement de services adaptés à leurs cultures et contextes tout en travaillant à la diminution des écarts économiques et à l’atténuation des autres facteurs de risque associés au suicide.

Besoin d’aide ?

Si vous avez besoin d’aide pour vous ou un proche, le RCPSQ vous rappelle l’importance d’aller chercher de l’aide. N’hésitez pas à contacter un intervenant en composant le 1 866 APPELLE (1 866 277-3553). Ce service est disponible partout au Québec, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.

À propos du RCPSQ

Fondé en 2015, le RCPSQ a pour mission de regrouper, représenter et soutenir les centres de prévention du suicide du Québec. Il compte 29 centres de prévention du suicide répartis sur 12 des 16 régions du Québec.

-30-

SOURCE : Regroupement des centres de prévention du suicide du Québec

Entrevues : Lynda Poirier, présidente du RCPSQ et directrice générale du CPS de Québec – téléphone : 418 956-1997

_________________

Pour accéder au site du Regroupement, cliquez ici :           RCPSQ

Pour accéder au Bottin des CPS du Québec, cliquez ici : Bottin des CPS

Back To Top